Au théâtre de Suresnes Jean Vilar en novembre

Métamorphose, Carnaval, vaudeville… Le mois de novembre part tout azimut dans toute la diversité du spectacle vivant : de belles découvertes en perspective !

9 novembre à 20h30 : la métamorphose des cigognes

C’est l’histoire d’un homme face à un gobelet. Cet homme, entre autodérision et questions existentielles, essaye de suivre le protocole sans lequel son projet ne verra pas le jour : faire un enfant par fécondation in vitro. Et c’est irrésistible.

Un spectacle de et avec Marc Arnaud
Mise en scène Benjamin Guillard

12 novembre à 16h : le Carnaval des animaux

La chorégraphe Émilie Lalande réinvente Le Carnaval des Animaux de Camille Saint-Saëns, à l’aune des enjeux écologiques actuels.

16 novembre à 20h30 : Friendly !

L’amitié homme-femme est-elle possible ? Avec sa nouvelle création Friendly !, Guillaume Clayssen invite une comédienne et deux acrobates à venir questionner par les mots et par les corps, les préjugés sur la complicité homme-femme.

De Thierry Simon
Mise en scène Guillaume Clayssen

17 et 18 novembre à 20h30 : L’Art de perdre (Comment faire resurgir un pays du silence)

Sabrina Kouroughli adapte le roman d’Alice Zeniter, prix Goncourt des lycéens 2017, en réunissant Yema, la grand-mère, et Naïma la petite-fille qui reconstitue le puzzle de sa famille et interroge ses racines pour se reconstruire.

D’après L’Art de perdre d’Alice Zeniter
Mise en scène et adaptation Sabrina Kouroughli

25 novembre à 20h30 et 26 novembre à 16h : Vertébré

Imaginez la salle Aéroplane sans gradins, remplacés par des tables comme dans un cabaret : ce soir, vous avez rendez-vous sur une scène transformée en bar, pour une expérience unique entre verbe et vin, pour une tentative de réenchantement du monde.

D’Alexandre Tran
Mise en scène Lisa Guez

28 novembre à 20h30 : Mondial placard

Côme de Bellescize imagine un vaudeville d’aujourd’hui dans le monde de l’entreprise. Comédie piquante avec des situations rocambolesques et quiproquos, Mondial Placard questionne avec jubilation quelques sujets de société bien sentis.

Texte et mise en scène Côme de Bellescize

30 novembre à 20h30 : Zoé (et maintenant les vivants)

Dans un texte intimiste sur la famille alliant humour et tragique, le comédien et metteur en scène Théo Askolovitch explore de manière éclatante la question du deuil et de la réparation.

Texte et mise en scène Théo Askolovitch

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×