Vous êtes dans : Accueil Temps libre Associations Infolettre Vie associative Focus

Focus

L'association Cécile Sala : pour l'intégration des aveugles et des malvoyants suresnois.

Un nouveau projet en ce début de printemps : Les cafés DMLA

Témoignage : Élisabeth VASSET, déléguée Générale pour l’Association Cécile SALA

 Présentation de l’association :

Fondée en 1990, l’association Cécile Sala agit pour une meilleure intégration des suresnois atteints de déficience visuelle.
Créée par la Ville suite au legs immobilier de Madame Cécile Sala, l’association éponyme a pour objectif d’aider les déficients visuels à mieux vivre leur handicap. En effet, cette suresnoise avait exprimé, dans ses dernières volontés, le souhait d’aider « une œuvre existante » ou à créer « au profit d’aveugles ».

Qu’est-ce que la DMLA ?

Depuis mars 2018, la structure accueille lors d’un rendez-vous mensuel à la Maison de Quartier des Sorbiers, les suresnois touchés par une DMLA (Dégénérescence Maculaire liée à l’Age).
La dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) est une maladie de la rétine provoquée par une dégénérescence progressive de la macula, partie centrale de la rétine, qui peut apparaître à partir de l'âge de 50 ans, et plus fréquemment à partir de 65 ans, provoquant un affaiblissement important des capacités visuelles, sans toutefois les anéantir. Les traitements existants permettent seulement de ralentir son évolution.
C'est la première cause de malvoyance après 50 ans dans les pays développés et elle touche 25% des plus de 75 ans.
 

Une nouvelle action bénévole pour aider les personnes touchées par la DMLA : le café DMLA

Nous voici à la Maison de Quartier des Sorbiers, au rez-de-chaussée, de plein pied, dans la grande salle d’activité.
Elisabeth (Déléguée générale de l’association et animatrice de cet atelier) ouvre les volets, installe des tables qu’elle recouvre de jolies nappes et autour des chaises. « Je souhaite accueillir les participants de cet atelier le plus chaleureusement possible » témoigne-t-elle.
 

Il est 15h. Jacqueline, Renée, Michèle et Odette s’installent. Tout est organisé pour le confort de la vue et de la lecture. Une feuille de présence circule. La police de caractère la plus appropriée est en bâton, la taille de police est de 16 ou 18 minimum, avec un interligne de 1,5.
Très rapidement, les participantes échangent entre elles de façon très naturelle. Elles se comprennent car elles expriment les mêmes difficultés. Elles s’échangent de bonnes pratiques pour la vie courante.
Puis vient le temps de la détente. Elisabeth présente un scrabble adapté pour les personnes malvoyantes. Les lettres sont agrandies (+50 %) . Le plateau de jeu est équipé du système ''Tilelock'' garantissant une fixation parfaite des lettres dans leur emplacement tout au long du jeu et dispose d'un système de rotation intégré qui permet aux joueurs de le faire pivoter de manière à être toujours face au jeu.  
En effet, pour la plupart des participantes, tous ces menus plaisirs et loisirs n’existent plus. Tout est devenu trop petit, inadapté à leurs capacités visuelles. La DMLA est une atteinte de la vision centrale.
Durant la partie « Je vois et j’entends des sourires » nous dit Elisabeth. Les participantes ont presque oublié leurs difficultés visuelles.
Un dernier moment d’échange convivial autour d’une collation et nous nous donnons rendez vous pour le prochain atelier dans un mois. À chaque atelier, il y aura une surprise.

 Qu’est-ce qui vous a conduit à créer ce rendez-vous mensuel ?

Grâce aux nombreux contacts que j’ai avec le Service Séniors de la Ville, j’ai constaté sur le terrain que le nombre de personnes touchées par une DMLA augmentait rapidement et que ces personnes s’isolaient et perdaient goût au plaisir car privées de loisirs tels que la lecture, les jeux de société, les mots croisés sans parler des sorties. Quand on perd en acuité visuelle, tout devient compliqué.

L’ association Cécile Sala c’est aussi…

  • L’enregistrement et la diffusion du Suresnes mag  sur CD audio
  • Un dépistage visuel gratuit pour les bébés suresnois (9e et 24e mois)
  • Plusieurs campagnes de dépistage des maladies de la vision pour les adultes
  • Près de 5000 élèves sensibilisés à la Déficience visuelle et à la différence (soit 160 classes)

 
 
Contact : Elisabeth VASSET
Adresse : 14, avenue du Général de Gaulle
92150 SURESNES
Tél : 01 41 18 02 66
Courriel : 
Site internet : cecilesala.asso.fr

Partager :