Vous êtes dans : Accueil Suresnes au quotidien Qualité de vie La propreté

La propreté

Dans cette rubrique

Déjections canines

Que dit la règlementation ?

En dehors des seuls espaces canins aménagés, les « Sanichiens », tout propriétaire de chien a l’obligation de ramasser les déjections de son animal, y compris sur les pelouses, les espaces verts ou les pieds d’arbres. Les contrevenants s’exposent à une amende.

Vous pouvez télécharger l’arrêté municipal sur les déjections canines : Réglementation relative aux déjections canines sur le domaine public (pdf - 26,77 ko)

Quels sont les moyens mis à votre disposition ?

La ville est équipée de 52 espaces canins Sanichiens. Les Sanichiens sont nettoyés chaque jour et désinfectés une fois par mois. Le sable est changé une fois par an.

Pour compléter le dispositif des Sanichiens, la Ville a mis en place des distributeurs de sacs à déjections canines « Toutounets» à certains endroits où l’installation d’un Sanichien n’était pas possible.

Attention, les sacs Toutounet sont uniquement destinés à ramasser les déjections canines. Ils ne sont pas adaptés à un usage alimentaire. Ils sont mis à disposition de l’ensemble des Suresnois pour contribuer à garder la ville propre et ne doivent pas être utilisés de manière abusive. Les distributeurs sont remplis régulièrement et des sacs devraient continuellement être disponibles. Pour y contribuer, merci de vous servir raisonnablement. Si vous constatiez des dysfonctionnements ou rencontriez des difficultés pour vous fournir en sacs, contactez le service Environnement au 01 41 18 17 61.

Une fois le sac Toutounet rempli et fermé, il doit être déposé dans une corbeille de rue.

Trouvez l’espace canin Sanichien ou le distributeur Toutounet le plus proche de chez vous

Dépôts sauvages

Sont considérés comme dépôts sauvages les déchets déposés sur le trottoir en dehors des jours de ramassage.

Les dépôts sauvages de déchets sont dangereux et interdits par la loi. Cette pratique génère un coût supplémentaire pour la ville qui dédie un camion benne au ramassage de ces tas de déchets. Ce manque de civisme nuit à la qualité de notre environnement à tous.

Ces dépôts de déchets sont d’autant plus inacceptables, que tous les moyens sont mis à disposition des habitants pour la collecte de leurs déchets.
En savoir plus

Les contrevenants se verront donc facturer le coût de la collecte et du traitement des dépôts sauvages selon les tarifs votés chaque année par le Conseil Municipal. Tout producteur de déchets doit les faire éliminer dans le respect des dispositions prévues par la loi et en particulier dans le respect de l’environnement et de la protection de la santé.

Mégots

Les mégots jetés par terre nuisent à la qualité de vie des habitants. Outre la pollution visuelle, ces mégots peuvent également polluer le réseau d’assainissement de la commune et polluer l’environnement.

Or, on retrouve encore trop de mégots sur les trottoirs et caniveaux, alors que plus de 340 corbeilles de rue, la plupart équipées d’un cendrier sont installées dans les rues de Suresnes !

Afin de préserver notre cadre de vie, les commerçants et entreprises sont encouragés à mettre des cendriers à disposition de leurs clients et leurs salariés.

Enfin, les Suresnois peuvent obtenir gratuitement un cendrier de poche sur présentation d’un justificatif de domicile à l’accueil de l’Hôtel de Ville (2 rue Carnot), au Centre administratif (7/9 rue du Mont Valérien) ou au service Environnement (61 rue Carnot).

Prospectus

Les prospectus déposés sur les pare-brises des voitures finissent bien souvent sur le trottoir ou dans le caniveau. C’est suite à ce constat que la Ville a décidé de règlementer la distribution de publicités sans l’interdire complétement.

En conséquence, afin de préserver la voie publique de l’accumulation de déchets papiers, le dépôt d’imprimés servant à la publicité sur les pare-brise des véhicules en stationnement est interdit dans l’ensemble des voies de la ville, hormis sur les voies suivantes :

- Rue du Mont-Valérien
- Rue Desbassayns de Richemont
- Rue Fizeau
- Place du 8 mai 1945
- Place du Général Leclerc
- Rue des Bourets
- Rue Etienne Dolet
- Rue Charles Peguy
- Avenue Edouard Vaillant
- Avenue Jean Jaurès
- Rue Florent Dancourt
- Rue Robert Joyeux
- Rue Albert Caron
- Rue du Docteur Bombiger

Télécharger l’arrêté municipal :  Réglementation de la distribution de prospectus (pdf - 423,41 ko)

Graffitis

Afin de décourager les tagueurs, les graffitis sont nettoyés régulièrement. Les graffitis à caractère injurieux ou pornographiques ont un caractère d’urgence et sont enlevés le plus rapidement possible. Si vous constatiez la présence d’un graffiti de ce type sur le domaine public, n’hésitez pas à le signaler au service Environnement (tél. 01 41 18 17 61).

La Ville intervient également sur les murs des propriétés privés mais uniquement si les graffitis sont visibles depuis la voie publique. Si vous êtes concernés, n’hésitez pas à nous faire une demande d’enlèvement en nous transmettant l’attestation anti-tag remplie ( Attestation anti-tag (pdf - 35,03 ko) ) et éventuellement une photo :
- Par courrier
Mairie de Suresnes
Service Environnement
2 rue Carnot
92150 SURESNES
- Par fax : 01 41 18 69 84
- Par dépôt direct au service Environnement situé au 3e étage des services techniques 61 rue Carnot
- En remplissant le formulaire « Contact » à destination du service « Voirie Environnement »

Désherbage

La ville de Suresnes est signataire de la charte zéro phyto. Aucun produit phytosanitaire n’est donc utilisé pour le désherbage de la voirie. C’est une très bonne nouvelle pour la santé des Suresnois !

La présence d’herbes dans nos rues n’est donc pas synonyme d’un mauvais entretien mais d’une gestion différente des espaces publics pour lesquels des méthodes de désherbage plus douces sont appliquées. Ces méthodes n’auront pas les conséquences radicales et destructrices des pesticides. C’est pourquoi il est important de changer notre regard et d’accepter la « mauvaise herbe » qui n’est pas si mauvaise que ça !

Déneigement

Même en faible quantité, la neige est un obstacle à la circulation des piétons.

En temps de neige ou de glace, les propriétaires ou les locataires riverains, ainsi que les commerçants, sont tenus de balayer la neige après grattage, au besoin de casser la glace, sur toute la longueur du trottoir bordant la propriété qu’ils occupent.

Attention !
Sur les trottoirs, le simple épandage de sel est insuffisant. Pire, il est susceptible de favoriser la formation de verglas.

Dans un premier temps, il faut déblayer la neige à l’aide d’une raclette ou d’une pelle. Puis il faut ensuite disperser le sel, les cendres ou le sable sur le trottoir dégagé de neige (au minimum une bande de 1,50 m).

Le déneigement des chaussées se fait par épandage d’un mélange de sel et de sable. Il est important de noter que c’est le brassage du mélange neige/sel par le passage répété des véhicules qui conduit à la fonte.

Télécharger l’arrêté municipal portant sur les obligations des riverains en cas de neige et de verglas : Arrêté portant sur les obligations des riverains en cas de neige et de verglas (pdf - 494,15 ko)

Partager :