Vous êtes dans : Accueil Actualités Suresnes s'oppose à la fermeture de la poste du quartier Liberté

Suresnes s'oppose à la fermeture de la poste du quartier Liberté

Une réunion publique est organisée le lundi 26 novembre 2018 à 19h30 à la Maison de quartier des Chênes en présence du Maire, Christian Dupuy et des services de la Poste afin de répondre aux interrogations des habitants des quartiers Liberté/Chênes. Le bureau de poste du quartier Liberté doit fermer ses portes au début du mois de décembre 2018.

Le Maire de Suresnes dénonce une décision prise sans concertation et refuse la proposition de prendre en charge l’activité sous la forme d’un bureau de poste communal alors que la Ville a lourdement investi pour maintenir la présence du bureau de poste et de commerces dans ce quartier populaire.

Une réunion publique pour en savoir plus

Participez à la réunion publique, le lundi 26 novembre à 19h30 à la Maison de quartier des Chênes.

À l'initiative du Maire, Christian Dupuy, ce rendez-vous se fera en présence des services de la Poste. Cet évènement est public et les habitants du quartier pourront poser leurs questions aux représentants présents ce jour là.

Lundi 26 novembre à 19h30
Maison de quartier des Chênes,
5 rue Louis Nougier,
Entrée libre

Christian Dupuy, Maire de Suresnes, Vice-président du Conseil départemental des Hauts-de-Seine et Vice-président du territoire Paris Ouest la Défense, a écrit au Directeur régional de La Poste et au Préfet des Hauts-de-Seine pour dénoncer « la décision unilatérale de fermer le bureau situé 54, rue des Chênes ».
« Apprendre la semaine dernière que vous allez fermer fin octobre, soit dans moins de deux semaines, est pour le moins méprisant tant pour les élus que pour les habitants qui sont mis devant le fait accompli » accuse le Maire, qui dénonce le procédé « cavalier », de la part de La Poste, « de venir à notre rencontre dans une démarche de concertation, alors que tout est déjà décidé et engagé ».
En réalité, déplore Christian Dupuy, « dans ce dossier la concertation prévue dans le contrat de présence territoriale n’a tout simplement pas été respectée ».

En juin dernier le Délégué aux relations territoriales des Hauts-de-Seine de La Poste, avait simplement évoqué cette hypothèse et proposé « de créer un bureau de poste communal, c’est-à-dire d’assurer ses missions sur les deniers publics de la collectivité ».
Or cette proposition « n’a aucun sens » car ce n'est ni l'objet, ni la vocation des collectivités territoriales de se substituer aux missions de La Poste.

Le quartier Liberté dans lequel le bureau de poste se situe, est « un quartier fragile qui pourrait parfaitement entrer dans le périmètre des quartiers prioritaires de la politique de la ville. Près de 70% des habitants sont locataires du parc social et une grande majorité vit très modestement et connait des difficultés financières », rappelle Christian Dupuy.
C’est pourquoi la ville a investi énormément dans ce quartier « pour maintenir le commerce de proximité et une vie intra-quartier, et où le bureau de poste est un symbole fort de la présence de l’État et des services publics de proximité ».

En 2015 elle avait ainsi contribué au maintien du bureau de poste, en partenariat avec Suresnes Habitat (qui a depuis fusionné avec Hauts-de-Seine Habitat) en accordant une subvention de 415 000 euros à l’office pour la réalisation des aménagements nécessaires à la poursuite de l’activité postale. Un bail avait été signé avec l’office à l’échéance de mai 2020.
Un départ anticipé obligerait La Poste à indemniser Hauts-de-Seine Habitat des loyers manquants mais également à rembourser une partie des sommes engagées en investissement par la collectivité.

Si la Ville ne méconnaît pas que l’activité postale est en continuelle mutation et la fréquentation des bureaux de poste en baisse constante, « La Poste reste empreinte de son image de service public de proximité auquel les Français sont attachés ». C’est pourquoi le Maire de Suresnes demande à la Poste de surseoir à cette décision et d’envisager un autre calendrier.

Partager :